20/02/2013

Expressions Quebecoises:: L

4047090090.gif

 

laveuse (n. f.) 
machine à laver.

lendemain de la veille (le) (expr.) 
le jour qui suit une soirée particulièrement bien arrosée d’alcool : tout le monde déteste les lendemains de (la, facult.) veille.

lichette (n. f.) 
suçon (marque que l'on fait à la peau en la suçant fortement).

licheux (n. m.) * 
lèche-bottes, lèche-cul

lift (de l'angl.) (n. m.) *

  • donner un lift (expr.) : emmener, prendre quelqu'un en voiture
  • quêteux, tèteux de lift (expr.) : personne qui n'a pas de voiture et qui parasite ceux qui en ont (au lieu de prendre un taxi ou le transport en commun)

lofer (pron. lôfer) (v.)
faire l'école buissonnière, sécher les cours : ça te tente-tu de lofer tes cours après-midi ? Syn. foxer.

lousse (de l’angl. loose, ample, lâche, déserré, branlant) (adj.) 
1) ample, lâche : depuis qu’elle a maigri ses pantalons sont trop lousse, la vis est trop lousse. Syn. slack. 2) laisser libre : laisse-moi du lousse, tu m’empêches de respirer, elle laisse ses cheveux lousse.

  • se lâcher lousse (expr.) : se laisser aller (à la dépense, à l’amusement, etc.).

lumière(s) (n. f.) * 
feu de signalisation : tu prends le boulevard pis tu tournes à gauche aux lumières.

lutter (employé en Outaouais et dans les Hautes-Laurentides) (v.) * 
frapper, entrer en collision au volant d'une voilture : j'ai lutté mon char sur un poteau ; j'ai lutté un chevreuil hier avec mon char. se faire lutter : se faire frapper par une voiture.

 

23:16 Écrit par SPANOU dans Expressions Quebecoises | Lien permanent | Commentaires (0)

13/06/2012

Expression quebecoise: K

3976442384.gif

 

- K -

kékette (adj.) 
(péjor.) pénis : grosse corvette, p’tite kékette (expr. pop.).

kétaine (ou quétaine) (adj.) 
démodé, ringard, kitsch : les vêtements fluo c’est super kétaine asteur.

kleenex (n. m.) 
(marque de commerce) papier-mouchoir

21:42 Écrit par SPANOU dans Expressions Quebecoises | Lien permanent | Commentaires (0)

12/03/2012

Expression quebecoise: J

2572810382.gif

 

 

jacker (pron. djaker, de l'angl. to jack, soulever avec un cric) (v.) 
élever : elle se crêpe les cheveux, y sont jackés en l'air.

  • un grand jack (expr.) : un homme très grand.

jambette (n. f.) * 
croc-en-jambes, croche-pieds, croche-patte.

jammer (pron. djamer, de l'angl. to jam, coincer) (v.) 
1) bloquer, coincer, pris : ma porte de char est jammée à matin, y'é jammé sur ce paragraphe, y peut pu avancer. Syn. stâler. 2) se réunir et jouer de la musique, de manière improvisée et avec un répertoire qui n'est pas planifié * (jam-session) : à mon party en fin de semaine, les deux bands étaient là pis y'ont jammé toute la gang ensemble...

jarnigoine (avoir ou ne pas avoir de) (n. f.) * 
intelligence, initiative, débrouillardise.

jasette (n. f.) * 
conversation, bavardage

  • piquer une jasette (expr.) : entâmer une conversation, souvent assez longue : ça faisait longtemps que je l'avais pas vu faqu'on a piqué une jasette.

joke (pron. djoke, de l'angl.) (n. f.) 
blague.  joker (v.) : faire des blagues.

  • jokes de newfies (expr.) : équivalent québécois des blagues françaises sur les Belges.

jos (n. m.) 
(vulg.) nichons. Syn. boules, totons.

Jos Bleau (expr.) 
monsieur Tout-le-monde, l'individu bien moyen, le crétin de service : j'ai pas demandé à Jos Bleau, j't'ai demandé à toi ! Jos Bleau, assis dans son salon avec sa bière y s'en fout de c'qui s'passe au Nigeria.

joual (déformation du mot « cheval ») (n. m.) * 
1) désigne le parler populaire, l'argot québécois ; 2) juron : y fait frette en joualvert !

  • être en beau joual vert (expr.) : être furieux. Syn. être en beau maudit.

jus :

  • être dans l'jus (expr.) * : être débordé : j'suis dans l'jus pour les trois prochaines semaines avec 5 examens de suite...

19:17 Écrit par SPANOU dans Expressions Quebecoises | Lien permanent | Commentaires (0)

25/01/2012

Expressions Quebecoises: G

1371033478.gif

 

galarneau (n. m.) * 
nom parfois donné au soleil.

game (être game de) (expr.) 
oser, avoir le courage de : t’es pas game d’aller lui parler. Syn. avoir le guts.

gammik ou gamique (n. f.) (de l'anglais gimmick, artifice) * 
plan, combine peu réaliste : tu perds ton temps avec tes gamiques.

gang (de l'anglais gang, bande) (n. f.) * 
au sens du dictionnaire, bande de malfaiteurs; au sens large, s'emploie pour désigner un groupe : la prochaine fois j'vas ammener ma gang pis tu vas manger une volée. C'est just'une gang de morons.

garette (n. f.) * 
modèle de tracteur forestier, débusqueuse : y s'est acheté une méchante grosse garette.

garnotte ou gernotte (n. f.) * 
gravier. Syn. gravelle.

garocher (vf.) * 
lancer, envoyer d'un coup sec et sans précautions : ça te tenterais pas d'essayer de ranger des souliers au lieu de les garocher n'importe où ? Ouin, tu parles d'une première journée à job, y m'ont garoché su'une machine sans me dire quoi faire. Syn. pitcher.

gars (n. m.) 
mec

gaz (n. m.) 
essence : y'a presque pu (plus) d'gaz dans ton char. gazer (v.) : mettre de l'essence : commence à être temps que t'ailles gazer.

  • dormir au gaz (expr.) * : être tres lent. Syn. dormir s'a switch.
  • avoir le gaz (expr.) * : avoir le courage de faire quelque chose. Syn. avoir le guts.

gazette (n. f.) * 
1) encore employé par certaines personnes âgées pour désigner un journal ; 2) papier journal employé pour allumer le poêle.

ginguer (v.) * 
expression gaspésienne qui signifie jouer : arrêtez de ginguer les enfants !

gigoter (v.) 
bouger, se tortiller : c’est toi qui gigote d’la patte ? Syn. grouiller, branler, shaker.

gino (pron. djino) (n. m.) 
se dit d’un gars ou d’un homme qui adopte un look et une attitude macho dépassée, à la limite du kitsch (chaîne en or, grosse voiture), un peu rapace : ce gars-là c’est un gino camaro (expr. populaire). Syn. macro. Pour une femme : ginette.

goaler (de l'angl. goal, but) (v.) * 
1) agir à titre de gardien de but. 2) travailler intensément : je m'occupais de trois jeunes enfants, je te dis que j'goalais !
goaleur (n. m.) : gardien de but.

gogosse (n. f.) 
truc, machin, objet plus ou moins utile. Syn. patente, gugus, cossin.

gomme (n. f.) 
chewing-gum

gosser  (v.) 
1) essayer, sans trop de succès : gosser après le couvercle, gosser après un travail; 2) ennuyer avec une demande sans cesse répétée : y gosse toujours ses parents pour de l’argent. Syn. têter ; 3) travailler le bois avec un couteau de poche.

gosses (n. f.) 
organes sexuels masculins : y'a rien de pire qu'un bon coup de pied d'ein gosses. partir sur une gosse (adj.) * : partir très vite, avec empressement : à matin y'était tellement pressé qu'y'é parti rien qu'sur une gosse.

gougoune (n. f.) 
chaussure de plage en plastique léger, composée d'une semelle et d'une bride en V (tong). Syn. sloune.

graine (n. f.) 
1) (vulg.) pénis. 2) con, idiot : c'est une graine.

granola ou grano (n. ou adj.) * 
associé au retour à la terre, au végétariens : y'é pas mal granola.

gras dur (expr.) * 
se dit d'une personne qui a de la chance, comblée, peinarde : t'é gras dur le père !

grassette (adj.) 
femme avec un léger embonpoint : elle est jolie mais un peu grasette. Syn. grassouillette, rondelette, enrobée, enveloppée

gratte-la-cenne (un) (expr.) * 
radin, avare

gravelle (n. f.) 
gravier. Syn. garnotte.

grelot (pron. gerlo ou gorlo) (n. m., adj.) 
1) personne inusitée, étrange : c’est un moyen gerlot ! 2) éméché : hier j’étais pas mal gerlot. Syn. pompette.

greluche (n. f.) * 
femme sans classe ou sans cervelle

griller (se faire) (v.) 
se faire bronzer

grimer (se) (v.) * 
se maquiller de façon abusive : une femme trop grimée, une vielle grimée.

gripette (adj.) 
qui n'écoute pas, qui n'en fait qu'à sa tête, de mauvaise humeur (surtout pour un enfant) : t'é don ben gripette à matin !

grouiller (v.) 
bouger : arrête de grouiller tout le temps sinon je serai pas capable de te couper les cheveux comme tu monde (correctement). Syn. gigoter.

guédille (n. f.) * 
repas rapide qui consiste en un pain hot dog garni d'une salade aux oeufs, thon, poulet, etc.

guédis (n. m., toujours employé au pluriel) * 
petits riens : ramasse tes guédis !

guenille (n. f.) 
1) s’utilise pour vêtements sales (sens du dictio.) mais aussi pour les vêtements au sens large (péjor.) : elle dépense tout son argent pour des guenilles. 2) torchon de cuisine.

  • à chaque guenille son torchon (expr.) : à chaque personne en correspond une autre.

gugus (n. m.) 
truc, machin, objet plus ou moins utile. Syn. patente, gogosse, cossin.

guidoune (n. f.) 
prostituée, femme qu’on ne respecte pas à cause de ses mœurs légères : cette fille-là elle s’habille comme une guidoune.

guts (de l’angl. to have guts, avoir du cran) (n. m.) 
cran; avoir le cran, oser : t’as pas le guts de le faire. Syn. être game.

 

10:01 Écrit par SPANOU dans Expressions Quebecoises | Lien permanent | Commentaires (0)

08/11/2011

Expressions Quebecoises: F

2980491191.gif

 

 

 

faque (contraction de ça fait que) (adv.) * 
donc, par conséquent : on est en retard faque y faut s'grouiller.

fardoches (n. f. pl.) * 
broussailles, petites branches piquantes : demain on va aller ramasser les framboises dans les fardoches.

fesser (v.) 
1) frapper fort : chus tu obligé de fesser dans' porte pour que tu m'ouvres ? Syn. varger. 2) assommer, étourdir : a fesse ta vodka ! Syn. taper.

  • fesser dans l'tas (expr.) : se défouler (sur le premier venu).

ficher comme dans l'an quarante (s'en) (expr.) * 
s'en foutre : j'm'en fiche comme dans l'an quarante de c'que l'monde pense.

fif , fifi (n. m.) 
1) homosexuel (péjor.) : y’é fif, c’est clair juste à le regarder. 2) poule mouillé : vous avez peur d'le faire, gang de fifs ! Syn. tapette.

filer (de l’anglais to feel, se sentir) (v.) 
se sentir : je file tout croche (pas bien).

fille (n. f.) 
nana

fin (adj.) 
aimable, gentil : t'é assez fin de m'dire ça !

flagosse (n. f.) * 
petit problème, pépin : en m'en allant chez nous, y m'est arrivé une petite flagosse : j'ai pilé sur un chat dans' rue.

flasher (de l'ang. to flash, clignoter et tape-à-l'oeil) (v.) 
1) actionner les clignotants de la voiture. 2) être voyant : ton manteau orange, y flashe en titi ! flasheurs (n. m) : clignotants.

  • flasher sur qqchose, quelqu'un (expr.) : avoir un déclic : j'ai flashé sur cette blouse dès que j'l'ai vue.

flauber (ou flôber) (v.)
flamber, dépenser : hier est allée magasiner pis a l'a flaubé 300 piastres en une heure !

fleur (de l'angl. flour, farine) (n. f.) * 
parfois employé pour désigner la farine : faut que tu mettes deux tasses de fleur dans le gâteau.

flô (n. m.), floune (n. f.) (de l'angl. fellow)
enfant, gamin : faut qu’j’aille chercher mes  flôs à garderie.

flôbe (n. f.) * 
semi-remorque, gros camion : y'a beaucoup de flôbes qui passent icitte. Syn. dix-roues, van, truck.

flux (avoir le) (expr.) * 
avoir la chiasse, la diarrhée.

flusher (v.) 
laisser tomber, quitter : j'me suis faite flushée par mon chum. Syn. crisser-là, dumper.

fly (n. f.) 
fermeture-éclair : ta fly est dézippée. Syn. zip, zipper.

flyé (pron. flaillé) (adj.) 
voir capoté

flyer (v.) * 
déguerpir, partir vite : les jeunes ont flyé quand y (ils) ont vu arriver un char de police.

foirer (v.) 
dans le sens du dictionnaire, rater, échouer. S'utilise aussi ici dans le sens de traîner : mon p'tit frère pis sa gang y foirent dans le sous-sol toute la fin de semaine. Syn. vedger.

foufounes (n. f.) 
fesses

fou :

  • fou brac, fou raide (expr.) : complètement fou, tombé sur la tête.
  • fou comme d'la marde ou fou comme un balai (expr.) : qui ne tient pas en place, agité : depuis qu'il a gagné un voyage à New-York, il est fou comme d'la marde !

fourrer (v.) 
1) mettre : où t’as fourré le lait ? 2) (très péjor.) baiser, sauter. se fourrer : se tromper, se gourer.

foxer (v.)
faire l'école buissonnière, sécher les cours : ça te tente-tu de foxer tes cours après-midi ? Syn. lofer.

frais ou frais-chier (adj.) 
snob, prétentieux, m'as-tu-vu : elle fait sa fraîche avec ses bijoux en or.

frencher (v.) * 
embrasser avec la langue (French kiss) : y'a jamais frenché une fille.

frette (adj.) * 
froid, très froid : ostie qui fait frette !

frigidaire (n. m.) 
(marque de commerce) réfrigérateur.

froque (doute sur l'orthographe) (n. f.) * 
manteau, surtout employé dans les expressions froque de jeans, froque de cuir : mets ta froque, y fait froid en tabarouette à matin !

fru (e) (adj.) * 
frustré(e), en colère : y'é pas mal fru de s'être fait avoir.

fucker (pron. foquer) (v.) 
1) briser, mettre à l’envers : arrête, tu vas tout fucker ! fucké (adj.) : 1) hors-d’usage : mon ordinateur est fucké. 2) (péjor.) en parlant d’une personne, perdu, bizarre : maudit fucké !, t’é fucké dans’ tête toé.  Syn. ça va pas ben ? fuckant (adj.) : qui embrouille, entraîne la confusion : c'est donc ben fuckant ces p'tites rues tortueuses ! Syn. mélangeant. fuckailler (pron. foquailler) (v.)* : tourner en rond, tenter d'arriver à quelque chose sans succès (voir fucké).  fuckaillé (adj.) : brisé, en désordre, hors-d'usage (objet); confus, embrouillé (personne).

  • fucker la chienne (expr.) : tourner en rond, avoir de la difficulté à arriver à quelque chose : depuis deux heures y (il) fucke la chienne avec sa table IKEA.
  • fuck friend (expr.) * : amant, amante, personne que l'on fréquente pour la baise seulement.

fun (de l'angl. fun, plaisir) (n.m. et adj.) * 
plaisir, amusement : ça faisait longtemps que j'avais pas eu autant d'fun; ça va être le fun !

  • un fun noir (expr.) : un plaisir fou.
  • pour le fun (expr.) : qui n'est pas sérieux, pour le plaisir : fâche-toi pas, c'était juste pour le fun.

15:03 Écrit par SPANOU dans Expressions Quebecoises | Lien permanent | Commentaires (0)

28/08/2011

Expressions Quebecoises: E

225450972.gif

 

 

- E -

écoeurer (v.)
1) causer du dégoût (sens. du dictio.). 2) embêter, faire chier : arrêtez de l'écoeurer, vous voyez ben qu'y va brailler ! écoeurant (adj. et n. m.) : 1) génial, super : ton idée est écoeurante ! 2) salaud : t'é rienqu'un écoeurant ! Syn. maudit chien sale.

écornifler (v.) *
au sens du dictio., un « écornifleur » est une personne qui a l'habitude de se faire nourrir par les autres (pique-assiette) ; ce mot est employé ici dans le sens de « fouiner » : la voisine d'en bas connaît la vie de tout le monde, c'est ben simple, est tout l'temps devant sa fenêtre en train d'écornifler ! Syn. sentir. écornifleux (n. m.) : personne qui écornifle. Syn. senteux.

écourtiché (adj.) *
très court (vêtements) : c'est pas mal écourtiché, on lui voit le bord des fesses !

effoirer (v.) *
écraser, aplatir : attention où tu mets les pieds, t'as failli effoirer la queue du chat. s'effoirer : tomber, choir : je me suis effoiré dans l'divan sitôt rendu à'maison; le château de cartes s'est effoiré.

 

s'exciter, s'inquiéter, souvent pour un rien : c'est pas nouveau, à chaque fois y s'énerve le poil des jambes.

enfarger (s') (v.) *
trébucher contre quelque chose : ne laisse pas traîner tes souliers sinon quelqu'un va s'enfarger dedans.

  • s'enfarger dans les fleurs du tapis (expr.) : perdre son temps, trébucher sur une chose de peu d'importance ou à laquelle on accorde une importance exagérée : même si tu y passes encore une semaine, ça ne sera pas meilleur, tu devrais arrêter de t'enfarger dans les fleurs du tapis.

enfirouaper ( on attribue l'origine de cette expr. à l'angl. : in-fur wrap, envelopper de fourrure, pour ne pas directement dire « se faire fourrer ») (v.) *
mener en bateau, laisser croire : je me suis fait enfirouaper par le vendeur.

enmieuter (s') (v.) *
devenir meilleur, s'améliorer : c'est pas vargeux dehors, j'espère que ça va s'enmieuter.

enweille (expr.) *
1) allez ! vas-y ! : enweille, t'es capable ! 2) envoyer, tirer : enweille-la, ta balle !

 

épais (ou épa) (adj.)
con, imbécile. Syn. cave, tarla, niaiseux.

épingle à linge (n. f.)
pince à linge. Syn. clou spin.

épivarder (s') (v.) *
1) s'étendre inutilement, occuper plus d'espace que nécessaire, au sens propre comme au sens figuré : arrête d'épivarder tes affaires partout dans' maison pis fais le ménage ! Au lieu de t'épivarder dans toutes sortes d'affaires, tu ferais mieux de choisir un métier. 2) s'aérer, se dépenser dehors : pour les vacances, je suis allée m'épivarder en Gaspésie.*

évacher (s') (v.) *
s'avachir, se laisser choir : le soir y rentre chez-eux pis y s'évache sur son divan pour le reste d'la soirée.

énerver le poil des jambes (s') (expr.) *

16:10 Écrit par SPANOU dans Expressions Quebecoises | Lien permanent | Commentaires (0)

02/06/2011

Expressions Quebecoises: D

192598709.gif

 

 

 

- D -

dash (mot angl.) (n. m..) *
tableau de bord d'un véhicule.

  • fesser dans l'dash (expr.) : se dit d'une chose qui frappe, qui surprend, qui se démarque : wow, les murs en rouge, ça fesse dans l'dash !

débarbouillette (n. f.) *
carré de tissu éponge pour faire sa toilette.

débiner (v.) *
mettre à terre, démotiver, déprimer : sa blonde est partie, ça l'a ben débiné.

décrisser (v.)
voir crisse

défaintisé (employé en Haute-Mauricie) (adj.) *
qui ne fonctionne plus, brisé, foutu.

déguédiner (se) (v.)
se dépêcher, se grouiller : déguédine-toi ou on va être en retard !

dépanneur (n. m.) *
petite épicerie ouverte au-delà des heures habituelles des autres commerces.

dérencher (ou dégrencher) (v.) *
briser, casser : la poignee de porte est dérenchée.

deux par quatre (n. m.) *
planche de bois de quatre pouces de largeur et de deux pouces de hauteur : s'utilise très souvent pour désigner une planche au sens large : la prochaine fois que tu rentres saoul, c'est pas un avec un rouleau à pâte que j'vas t'attendre, c'est avec un deux par quatre !

dix-roues (n. m.)
semi-remorque, camion à cinq essieux : à matin y'a un dix-roues qu'y'a failli me rentrer d'dans. Syn. van, truck.

dormir sur la switch (expr.) *
flâner, être lent, ne pas être conscient du travail à faire : y dors s'a switch. Syn. niaiser, dormir au gaz.

drette (adj.)
droit : c'est tout drette.

  • drette-là (ou dre-là) (expr.) : immédiatement : j'm'en vas t'envoyer ça dre-là.

dull (pron. dol, de l'angl. dull, ennuyeux) (adj.)
ennuyeux : les films de karaté, c'est dull à mort. Syn. platte.

dumper (pron. domper, de l'angl. to dump, déposer, jeter) (v.)
1) jeter aux ordures. 2) laisser, quitter : sa blonde l'a dumpé. Syn. flusher, crisser là, casser. 3) déposer : t'as juste à me dumper au

14:33 Écrit par SPANOU dans Expressions Quebecoises | Lien permanent | Commentaires (1)